Le Pont Adolphe sera « guéri »

affiche-pont-adolphe-article

Figure emblématique de la Ville de Luxembourg, le Pont Adolphe enjambe la Vallée de la Pétrusse depuis 1903.

Des inspections ont révélé que le Pont Adolphe est en état de dégradation avancée. Face à ce constat et face à l’usure croissante du pont, des mesures de réhabilitation de grande envergure ont, après la mise en place d’un pont provisoire, débutées depuis quelques semaines. Le Pont Adolphe est donc « malade » et l’objectif de l’État est de le « guérir ».

Afin de garantir une protection maximale au public, notamment aux résidents de la zone jusqu’à la fin des travaux en 2017, une bâche acoustique (anti-bruit et anti-poussière) doit être installée et va donc envelopper le Pont Adolphe. Elle est constituée de bandes de 30 m de largeur en mousse PVC blanche, dont le raccord se fera par des fermetures velcro. L’ensemble du « bandage » sera fixé sur un échafaudage d’une superficie de 150 000 m2.

Plusieurs projets de décoration de la bâche vierge ont été considérés ; a été retenu un projet aussi didactique que ludique sur lequel le renvoi vers le site du MDDI guérirlepontadolphe.lu et healtheadolphebridge.lu invite le grand public, résidents comme étrangers, à s’enquérir pourquoi le pont est « malade », quels sont ses « symptômes », quel est son « traitement » et quelles sont les « phases de guérison » pour qu’il redevienne un édifice solide. Le visuel donnera la sensation que le pont est entièrement enveloppé d’un bandage géant. Ce support véhicule un symbole visuel du monde médical, symbole fort et connu de tous.

L’installation de la bâche commencera prochainement et prendra de deux à trois semaines. Les prochaines étapes du chantier seront les suivantes :

En 2014 :

• Montage des deux grues tour ;
• Installation de deux aires de préfabrication pour la fabrication des nouvelles dalles du tablier ;
• Sciage, démolition et enlèvement du tablier existant ;
• Dépose soignée des pierres des tympans ;
• Installation d’un système de monitoring (comportement des deux arcs).

Vers le début de l’année prochaine :

• Confortement des arcs principaux avec presque 1000 barres post-contraintes (500 par arc) ;
• Réfection des joints de maçonnerie, remplacement des pierres, injection des fissures ;
• Lessivage du pont ;
• Nettoyage des maçonneries.
  • Mis à jour le 11-02-2015