Tunnel Markusbierg

Le tunnel Markusbierg est composé de deux tubes pratiquement parallèles, dont chacun a une longueur de 1.575 m .

Du niveau de la vallée de la Moselle, le tunnel monte vers l’ouest sur le plateau de Burmerange avec une pente de 5%, le devers est de 3% dans les 2 tubes.

La couverture en rocher sur le tunnel est variable, minimum 3 à 4 m dans les zones des fronts d'attaque et maximum quelque 50 m .

7 galeries transversales relient les deux tubes (sorties de secours), celle du milieu est conçue de manière à permettre le passage aux véhicules de secours. En plus des locaux techniques, situés au droit des portails, le tunnel dispose d’un bassin de rétention souterrain, qui collectionne les eaux d’infiltration et de nettoyage, ainsi que d'un séparateur des hydrocarbures près du portail de la vallée de la Moselle.

Le profil-type est celui d'un profil en fer à cheval avec une surface nette de 57 m en section courante, alors que la section d'excavation théorique est de 73 à 76 m2.

Pour des raisons d'impact sur l'environnement, tous les travaux souterrains ont été réalisés à partir du plateau de Burmerange, en attaque descendante à partir du portail amont.

En ce qui concerne l'excavation principale, l'avancement se faisait en deux phases:

  1. excavation et soutènement, en parallèle dans les deux tubes, des deux calottes sur toute la longueur du tunnel
  2. abattage des "stross", suivi de l'excavation des tranchées latérales.
  • Mis à jour le 22-01-2015