Pont provisoire durant la réhabilitation du pont Adolphe

vue-3d

La réhabilitation du pont Adolphe à Luxembourg nécessite la démolition complète du tablier et des tympans ainsi que l’enlèvement d’une partie des voûtes d’élégissement. Il s’avère donc impossible de maintenir la circulation sur ce pont pendant la réalisation des travaux de confortement.

L’intensité des flux de circulation qui traversent chaque jour le pont Adolphe assurant la liaison entre la Haute-Ville et le plateau Bourbon jusqu’à la gare centrale exige la mise en place d’une solution de rechange sous forme d’un pont provisoire.

Il y a aussi le changement de stratégie lié à la nouvelle méthode de réhabilitation par la mise en place d'armatures par barres de titane précontraintes dans la maçonnerie des arches principales qui ne seront plus ouvertes pour être partiellement remplacées par une structure en béton. Cette nouvelle technologie, capable de combattre le délaminage des rouleaux de pierres, permet de renoncer à la mise en place d'un cintre lourd qui aurait contribué à la consolidation provisoire du pont. Pour se mettre à l'abri de toute mauvaise surprise due à une défaillance de la stabilisation provisoire, il est primordial de réaliser au plus vite le pont provisoire permettant la fermeture à la circulation, même anticipée, du pont Adolphe.

Le pont provisoire aura un gabarit de trois voies de circulation bordées, du côté du palais épiscopal, d’un trottoir. Des trois voies de circulation deux seront à la disposition du trafic individuel en direction de la gare, ce qui correspond à la situation future sur le pont Adolphe après sa réhabilitation, et une voie sera réservée aux transports en commun, comme c’est actuellement le cas sur le pont Adolphe.

Des calculs de capacité, ont montré le fonctionnement satisfaisant de cette solution en place durant la période de réhabilitation du pont Adolphe. L’organisation de la circulation avec la régulation des feux a été confiée aux services techniques de la Ville de Luxembourg afin de s’assurer que ce point critique sera bien intégré dans l’organisation globale de la circulation dans la capitale. Il se peut en effet que d’autres chantiers, par exemple ceux en rapport avec la réalisation du tram, se fassent simultanément sur le territoire de la Ville de Luxembourg.

Des études spéciales ont permis aussi d’optimiser la conception de l’ouvrage provisoire sur le plan du dégagement de bruits au passage des véhicules.

La réhabilitation du pont Adolphe est un chantier de grande envergure. L’approvisionnement des matériaux se fera essentiellement par l’utilisation de la rue de Prague pour descendre en fond de vallée pour suivre ensuite la rue Saint Quirin longeant le ruisseau de la Pétrusse tout le long de la vallée, en l’enjambant à plusieurs reprises pour changer de rive. Tous ces ouvrages de franchissement du ruisseau de la Pétrusse devront être renouvelés pour pouvoir supporter les charges des poids lourds et pour garantir la géométrie nécessaire à la circulation des grands engins.

L’installation de chantier se fera de part et d’autre du pont Adolphe, mais les grues approvisionnant la zone des travaux seront placées du côté Place de la Constitution. Un objectif de sécurité est d’éviter de devoir manutentionner des charges volantes au-dessus des aires publiques ouvertes à la circulation, dont fait partie bien sûr le pont provisoire. Il faut donc respecter un écart suffisant entre le pont Adolphe et le pont provisoire pour garantir un déroulement optimal et en toute sécurité des travaux de réhabilitation.

plan_de_situation_small

orthophoto-plan_small

  • Mis à jour le 22-01-2015